Retour à l'accueil Qui sommes-nous ? Plan du site Notre Catalogue Contactez-nous Imprimez cette page Effectuez votre recherche Rechercher sur le site

Retrouvez les cinq dossiers pédagogiques de la collection Pièce (dé)montée qui accompagnent les créations en Pays de Loire :
- Un chien dans la tête (EPCC-Le Quai, saison 2013-2014)
- Twelfth Night (Théâtre de Saint-Nazaire, saison 2013-2014)
- La Mouette (saison 2012-2013)
- Yakich et Poupatchée (saison 2010-2011)
- Yaacobi et Leidental (saison 2009-2010) : des interviews filmées du metteur en scène et des régisseurs du spectacle ont été réalisées à l’occasion de la création.

Retrouvez tous les dossiers sur le site de la collection Pièce (dé)montée

 

Un chien dans la tête

« Pourquoi bois-tu ? » demande le Petit Prince au buveur, « Pour oublier que j’ai honte, […] honte de boire ». En quelques mots Saint-Exupéry met en évidence le mécanisme tragique de la honte : elle enferme, elle isole, elle multiplie la souffrance. Pour échapper à cette machine infernale, remède aussi simple que difficile, il ne reste que la parole. Ainsi est né Un chien dans la tête...

Auteur : Stéphane Jaubertie ; mise en scène : Olivier Letellier ; dramaturgie : Caroline Girard ; assistant marionnettes : Simon Delattre ; création lumières, régie de production : Sébastien Revel ; scénographie : Antoine Vasseur ; création sonore : Mikael Plunian ; construction marionnettes : Mazette ; création costumes : Nathalie Martella
Distribution : Camille Blouet (Celle qui Reste, La Mère, l’Un) ; Alexandre Ethève (Le Fils de la Baleine, l’Autre) ; Lionel Lingelser (Le Fils)

 accéder au dossier accéder au dossier

Twelfth Night

Dans Twelfth Night, or what you will (titre original), Shakespeare va de la farce à la poésie, ce qui en fait un texte inclassable : comédie tragique ou tragédie comique ? Bérangère Jannelle, qui met en scène la pièce en 2013, parle de comédie mélancolique. Shakespeare y joue sur les ambiguïtés de l’amour et les paradoxes du désir. Cette pièce est un défi à la fois pour les comédiens, qui doivent maîtriser une large palette de jeu, et pour le metteur en scène, qui doit se forger une pensée de la pièce.

Traduction : André Markowicz ; mise en scène : Bérangère Jannelle ; assistant à la mise en scène : Michael Martin Badier ; adaptation : Bérangère Jannelle et André Markowicz ; scénographie et photographies : Stéphane Pauvret ; création lumière : Sébastien Michaud ; création costumes : Laurence Chalou ; création son : Jean-Damien Ratel
Distribution : David Migeot, Caroline Breton, Emilier Incerti Formentini, Cyril Anrep, Clémentine Lebocey, Rodolphe Poulain, Douglas Rand, Thomas Gonzalez...

 accéder au dossier accéder au dossier

 

La Mouette

Des êtres cherchent à retenir les promesses de l’enfance, dans l’amour ou par l’art… Garder vivant, en eux, le cadeau des espérances premières, du temps des possibles. On annonce une comédie, une tragédie survient. La Mouette est un regret furieux de la vie. Les personnages semblent y attendre une fête qui n’a pas eu lieu. Frédéric Bélier-Garcia met en scène ce grand cabaret de l’existence, qui marque le retour au théâtre de Nicole Garcia.

Traduction : Antoine Vitez ; scénographie : Sophie Perez et Xavier Boussiron ; costumes : Catherine Leterrier et Sarah Leterrier
Distribution : Nicole Garcia, Ophélia Kolb, Agnès Pontier...

 accéder au dossier accéder au dossier

 

 

 

Yakich et Poupatchée

Comment trouver l’amour quand on est jeune, pauvre et surtout très très moche ? Yakich cherche en vain un remède à sa solitude… Poupatchée aussi ! Leurs familles espèrent les unir pour le meilleur sans le pire, dans une équipée sauvage ponctuée de chansons, courses, et danses échevelées. Après le succès de Yaacobi et Leidental, le directeur du NTA retrouve avec jubilation le grand auteur israélien Hanokh Levin.

Traduction : Laurence Sendrowicz ; scénographie : Sophie Perez ; assistante mise en scène : Magali Thomas
Distribution : Evelyne El Garby Klai, Denis Fouquereau, Jan Hammenecker…

 accéder au dossier accéder au dossier

 

Yaacobi et Leindental

Décider de vivre est chose compliquée : il faut se méfier des femmes qui se disent pianistes, et des amis qui s’offrent en cadeau de mariage…

Traduction : Laurence Sendrowicz ; scénographie et costumes : Sophie Perez ; assistante mise en scène : Caroline Gonce
Distribution : Manuel Le Lièvre, David Migeot, Agnès Pontier

 accéder au dossier accéder au dossier